AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JUST WANNA TOUCH YOU FOR A MINUTE (ashton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
messages : 160
credits : avatar - cristalline ; signature - mlle-superfilleciel ;
adresse : 456 wolfland road ;
job : architecte ;


MessageSujet: JUST WANNA TOUCH YOU FOR A MINUTE (ashton)   Dim 1 Juil - 10:25





just wanna touch you for a minute
ashton gallagher & jack sterling

C'était déjà un exploit, que dis-je, un miracle, que d'avoir réussi à sortir du lit tôt ce matin pour aller travailler. Mr Hodgkin, mon patron, devait bien le savoir. Je dirais même plus : il ne dut pas être très étonné quand, à midi trente précisément, je me levai de ma chaise assez précipitamment et annonçai à qui voulait l'entendre : « Je prends mon après-midi. » Je prenais mon après-midi presque chaque jour où je venais travailler. Or, les matins où je venais travailler se faisaient de plus en plus rare. Ce qui expliquait la supposée absence d'étonnement. Toutefois, « Pardon ? » s'exclama-t-il. Finalement, il me semblait qu'il était toujours surpris de me voir partir, même si c'était de pratique courante. À moins que ce ne soit mon habituelle insolence qui le prenait encore de court. Très problable. « Je prends mon après-midi. » répétai-je avec humeur. Sans attendre, je pris les quelques objets qui trainaient sur mon bureau (portable et clés, entre autres), mon sac à main, ma veste et puis je sortis du cabinet, indifférente à la menace de licenciement qui planait au-dessus de moi et sourde à la rumeur des conversations de murmures et de chuchotements. J'atteris sur St George Street. Greenwich respirait l'été. Chaleur ambiante, ciel d'azur, lunettes de soleil et mini-jupe. Les commerçants affichaient des vitrines aux couleurs vives et les portes de toutes les boutiques étaient grandes ouvertes. Il y avait même un marchand de glace, entourés d'enfants avec de bonnes joues léchant des glaces vertes, rouges, jaunes, roses, avec des pépites de chocolat, ou de la chantilly, ou les deux. Réjouie par cette atmosphère estivale, j'allai jusqu'à la sandwicherie où je me rendais presque tous les midis – avec dans l'idée, après le sandwich, de m'offrir moi aussi une glace avec des pépites de chocolat et de la chantilly. (…)

Mon sandwich poulet-crudités quotidien terminé, je me levai du banc où je m'étais installée pour déjeuner et jetai son emballage dans une poubelle proche. Alors, je la vis. Comme si j'avais un radar à Ashton, je la repérai immédiatement dans la foule pressée qui traversait St George Street. Quelques mèches de ses cheveux dansaient autour de son visage, entraînées par la brise. Elle marchait d'un pas vif et déterminé, et elle affichait une moue impertinente et légèrement agacée. Qu'importe. J'empoignai mon sac à main et m'avançai vers elle avec célérité. Parce que, qu'on se le dise, j'avais bien du mal à lui résister. Non que j'eus jamais réellement essayé de lui résister. Une idée absurde. Donc, le hasard avait fait que je la croisais maintenant, arpentant St George Street en solitaire – ça plus le fait que c'était une très belle après-midi aux allures d'été, une après-midi que j'avais libre qui plus est, c'était une chance à ne pas laisser passer. « Hey, salut. » dis-je en arrivant finalement à sa hauteur. Sourire radieux. Je me remémorais la dernière fois que nous nous étions vues – un presque baiser, un rapprochement physique presque concrétisé (au diable les presque, bon sang) et la promesse d'une sortie shopping. Or je n'étais pas du genre à oublier mes promesses. Et puis, c'était le jeu. Je me pliais aux règles. Très volontiers. « Je te dois une après-midi shopping, je crois ? » proposai-je avec un sourire. Si elle avait autre chose à faire ? Sincèrement, je m'en contrefichait. C'était une journée idéale pour passer un moment ensemble ou pour faire les boutiques. Par ailleurs, comme quatre-vingt-dix-neuf pour cent de la population féminine, j'étais une mordue de shopping. Mais je devais avouer que si Ashton proposait autre chose, je la suivrais sans doute avec autant d'enthousiasme – peu importe à quel point ses idées étaient farfelues. « À moins que tu ne préfères faire autre chose ? » Après tout, c'était systématiquement Ashton qui prenait les choses en main et qui décidait. Et moi je me lassais faire. De bonne grâce. Elle pouvait très bien dire « au diable le shopping » et faire autre chose – n'importe quoi d'autre. D'ailleurs, c'était également elle qui était en possession du fameux gallion qui décidait parfois de notre destin. Ainsi, si elle souhaitait zapper le shopping pour d'autres occupations quelles qu'elles soient, elle pouvait s'en donner les moyens. C'était elle qui avait tous les pouvoirs. Comme souvent. C'était le jeu. C'était aussi ce à quoi servait ce gallion et Ashton savait très bien en tirer avantage.



Dernière édition par Jack Sterling le Jeu 5 Juil - 15:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 10
credits : Soon


MessageSujet: Re: JUST WANNA TOUCH YOU FOR A MINUTE (ashton)   Dim 1 Juil - 11:58

Alors que Ashton se promenait seule dans George Street elle y croisa Jack. Ce n'était pas n'importe qui à ses yeux loin de là. Jack était une jeune femme qu'elle connaissait maintenant plus que bien et qu'elle appréciait beaucoup. Ashton la trouvait aussi belle à l'intérieur qu'à l'extérieur mais elle ne comptait pas le lui dire c'était beaucoup plus amusant de jouer avec elle. Sentant que Jack était attirée par elle cela la faisait toujours sourire parce que cela faisait longtemps qu'elle avait arrêté de choisir entre les hommes et les femmes. En effet , Ashton était bisexuelle et très fière de l'être. Choisir entre aimer un homme ou une femme elle trouvait cela stupide. Ashton marche beaucoup plus au coup de cœur, à l'envie qu'autre chose. D'ailleurs la belle Jack ne laissait pas Ashton indifférente et vice versa. Elle aimait son enthousiasme débordant, son côté charmeuse et une alchimie très forte naissait entre elles. C'est ce qui faisait qu'Ashton avait le sourire aux lèvres lorsque Jack se présenta à elle en disant : « Hey, salut. » Ashton se pencha vers Jack pour lui faire la bise, mais pas comme elle le faisait aux autres. C'était beaucoup plus familier et doux. Charmer Jack était devenu un petit jeu pour Ashton qui ne connaissait pas exactement l'orientation de Jack. Elle ignorait si elle avait été eu une femme dans sa vie, si elle aimait ça etc .. Ashton préférait le découvrir par elle-même plutôt que de poser des questions inutiles. C'est toujours avec le même sourire qu'elle répondit à la demande de Jack qui était : « Je te dois une après-midi shopping, je crois ? » Jack proposait toujours des projets pour voir Ashton c'était peut-être une excuse pour passer plus de temps ensemble. Loin d'Ashton l'idée de se plaindre. Elle était très contente à l'idée de passer du temps avec Jack. En plus d'être toujours très optimiste elle était aussi assez amusante dans son genre. Ashton ne s'ennuyait jamais avec Jack et c'était un très bon point en sa faveur. Ashton détestait s'ennuyer et elle le lassait très vite donc si elle continuait de voir Jack c'est qu'elle était spéciale à ses yeux. Évidemment Ashton ne cache pas son envie d'attirer Jack dans ses filets même si elle le montre d'une manière bien à elle. Ashton joue, séduit, taquine. Elle n'aime pas quand c'est trop facile alors elle y va doucement avec Jack. Puis l'idée de lui faire peur avec sa bisexualité joue un peu. Elle n'a pas envie de tout gâcher avec Jack. Seulement plus le temps passe plus Ashton sent que Jack pourrait ne pas dire non comme la dernière fois qu'elle se sont vus. Jack était prête à l'embrasser et c'est Ashton qui ne l'a pas fait après tout c'était le jeu. Grâce à ce genre de tests Ashton apprend à voir les réactions de Jack et cela l'amuse beaucoup. « À moins que tu ne préfères faire autre chose ? » Lui demanda Jack. Elle voulait sûrement savoir si elle attendait quelqu'un d'autre, car c'était tout à fait possible qu'Ashton ait prévu de voir une autre personne comme une femme ou un homme. Imprévisible comme elle est Ashton serait prête à dire cela. Elle aimait bien l'enthousiasme de Jack et son envie de passer du temps avec elle. Ashton n'avait pas besoin d'être voyante pour s'apercevoir que Jack était prête à tout faire pour passer ce temps-là avec elle. L'ego de Ashton ne s'en portait que mieux d'autant plus qu'elle avait aussi envie de la voir. « Je n'ai pas mieux à faire alors pourquoi pas. » Lui répondit Ashton avec un petit sourire. Elle aimait bien se la jouer cool distante parfois. Ashton était comme ça elle aimait bien le jeu suit moi je te suis fuis moi je te suis. Cela lui permettait de tester encore une fois Jack. Cela n'aurait pas été amusant de sauter partout en montrant à quel point cela lui faisait plaisir de la voir et d'aller faire du shopping. Ashton était spéciale et c'est peut-être pour cela que Jack l'appréciait beaucoup. De plus Ashton n'allait pas dire non à une séance de shopping après tout c'est une femme très coquette. Ashton adore les chaussures, les vêtements, les sacs etc .. C'était une vraie femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 160
credits : avatar - cristalline ; signature - mlle-superfilleciel ;
adresse : 456 wolfland road ;
job : architecte ;


MessageSujet: Re: JUST WANNA TOUCH YOU FOR A MINUTE (ashton)   Lun 2 Juil - 18:30


J'avais été plus qu'impatiente de revoir Ashton. Après ce qui s'était passé, ou ce qui avait failli se passer, la dernière fois que nous nous étions vues, il ne pouvait en être autrement. D'où le sourire ravi et impatient que j'arborais lorsque je la croisai sur St George Street. J'avais pensé lui rendre visite par moi-même, mais finalement le hasard me devançait. Ce n'était pas plus mal. Passer une après-midi shopping avec Ashton, je ne pouvais pas demander mieux. Qui plus est, j'étais curieuse et impatiente. La dernière fois, j'étais restée sur ma faim. J'étais curieuse de voir comment Ashton allait encore pouvoir me tester – parce que c'était ce qu'elle comptait faire, aucun doute là-dessus. Et impatiente qu'elle me teste, aussi. J'avais cru comprendre qu'elle voulait m'attirer dans ses filets et pour dire la vérité, j'avais hâte qu'elle y parvienne – ou dans un premier temps qu'elle essaye. Ce petit jeu me plaisait bien. « Je n'ai pas mieux à faire alors pourquoi pas. » C'était presque troublant comme parfois Ashton pouvait se montrer excitée, et à d'autres moments elle pouvait être complètement indifférente. Jouait-elle un jeu, là encore ? Ou était-elle comme ça, tout simplement, tout naturellement ? Sans doute un peu les deux. J'avais beau être fervente de ces petits jeux de séduction, un pas en avant, deux pas en arrière, ou suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis; je devais avouer que l'indifférence et la distance dont Ashton pouvait parfois faire preuve ne faisaient que m'impatienter, me troubler et m'agacer, même si mon enthousiasme prenait toujours le pas sur tout agacement. La seule explication qui me venait à l'esprit face à ce ressenti était qu'Ashton me plaisait plus que de raison, seulement il était bien trop tôt pour en arriver à de telles conclusions. Ainsi, toute contrariété oubliée (ou bien cachée), j'affichai mon habituel sourire réjoui, complice, un brin espiègle. « Alors allons-y. » accordai-je, puis j'attrapai Ashton par le bras, souriante et pressée (et pas seulement par le shopping). On avait probablement l'air de deux bonnes copines, profitant des beaux jours pour faire une balade et un peu de shopping. Cette pensée m'arracha un sourire. Nous étions si loin d'être juste deux bonnes amies, parce que nous nous connaissions si peu et étions pourtant si proches, tout à la fois. Je regardai autour de moi les vitrines des boutiques et commerçants. Outre ses épiceries et autres vendeurs de gourmandises qui attiraient par des odeurs délicieuses et alléchantes, St George Street regorgeaient de boutiques de prêt-à-porter de tous genres, toutes les tailles et à tous budgets. J'entrainai Ashton vers la première boutique sur laquelle nous tombions et qui se trouvait être l'une de mes préférées. C'était une petite boutique absolument charmante, artisanale, qui respirait l'odeur des fleurs et l'encens. Par chance, la boutique était vide. Pas une seule cliente. Seule la vendeuse et couturière, que j'avais déjà croisée quelques fois, était là. Elle avait un très long cou, un regard perçant, un air toujours pincé et un goût prononcé pour les ragots. Assise à la caisse, elle était occupée à se limer les ongles en feuilletant un magazine people. Lorsqu'Ashton et moi entrâmes, elle se contenta de nous adresser un vague signe de tête en guise de bonjour avant de reporter son attention sur sa revue. La boutique proposait plusieurs collections de vêtements de saison, toujours dans des styles très élégants, des accessoires divers et variés, des maillots de bain, puisque c'était la saison, ainsi qu'une gamme de lingerie chic, quelques modèles de chaussures aux talons interminables et une série de sac à mains de toutes tailles et pour tous les goûts, des plus simples aux plus extravagants. Avec Ashton, je fis le tour des rayons, attrapant au passage les quelques articles qui me plaisaient pour ensuite aller les essayer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: JUST WANNA TOUCH YOU FOR A MINUTE (ashton)   

Revenir en haut Aller en bas
 

JUST WANNA TOUCH YOU FOR A MINUTE (ashton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» iTagX iPhone & iPod Touch & Safari
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» Charly Acciari - Touch My Electro
» The Jacky Touch'
» Appli Nabaztouch sur Iphone/Ipod Touch qu'en pensez vous?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURNING WITCHES :: 
GREENWICH town
 :: St George Street
-