AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
messages : 19
credits : MONEY HONEY.
job : briseuse de sorts (stagiaire)


MessageSujet: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:36


MorganeCassandraRozendal
Live. Even if you wanna die, just live.
NOM : Rozendal comme la famille de sang-pur extrêmement conformiste d'origine allemande. En réalité, Cassandra est la seule enfant de la famille, en dépit de ses pauvres parents.PRÉNOM(S) : Morgane en l'image de cette sorcière maléfique. Son père lui a donné ce prénom en espérant que sa fille devienne aussi puissante que ce personnage. Cassandra vient tout simplement de cette fameuse devin qui semblerait, aurait fait partie de la famille de sa mère. Vrai ou faux? Personne ne le sait réellement. . ☍ ÂGE : 19 ans. ☍ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : elle est née un 21 avril à Sainte-Mangouste, 2 ans après l'installation de ses parents en Angleterre.. ☍ ORIGINES : Allemande du côté de son père et Britannique du côté de sa mère.. ☍ JOB/ÉTUDES : Elle vient tout juste de se trouver un travail en tant qu'assistante briseuse de sort à Gringotts, son job de rêve. ☍ SITUATION : fiancée comme la plupart des sangs-purs de son âge, à une autre famille conservatrice, il en va de soi. BAGUETTE : 24 cm faite en bois de pommier contenant une écaille de sirène, plutôt rigide, bonne pour les enchantements complexe, droite.. ☍ PATRONUS : un Jaguar. ☍ EPOUVANTARD: un immense brasier. ☍ GROUPE: Everything is magic.
Quelques Questions

Que représente Eaglesfield District pour vous ? La peur, la prison, la douleur, l'enfer tout simplement. Je déteste cet endroit tout simplement parce que j'y habite. Oui, c'est ma maison, mais une maison froide où règne la crainte à longueur de journée. Si seulement je pouvais vivre seule. Mais non, parce que je suis la fille Rozendal, je devais de me comporter comme une sang-pur de mon rang, rester sous le toit de mes parents pour ne le quitter une fois mariée. Je ne veux pas...
Comment avez vous réagit lorsque vous avez apprit que le Premier Ministre moldu a révélé l'existence de la communauté magique ? Mais il est cinglé?! Maintenant, mes parents auront encore plus de raison pour torturer ces pauvres moldus, sous leur nez en plus. Déjà qu'avant, ils n'hésitaient pas à enfermer ceux qui étaient au courant ou juste pour leur plaisir, maintenant, ils vont encore plus en profiter pour semer la panique...
L'Organisation découvre que vous êtes un sorcier, que faites-vous ? Je fuis, tout simplement. Parce que, que vous le croyez ou non, je tiens quand même à ma vie. Je sais que ces gens ne m'écouteront pas, qu'ils n'hésiteront pas à me torturer comme le fait mon père à ces pauvres moldus... Et je ne veux plus ressentir toute cette douleur à travers mon corps détruit, même si je le ressens toujours à longueur de journée.
Quelles sont vos habitudes, vos manies ? Ont-elles changé suite à l'annonce ? Je suis restée la même, toujours à me passer une main dans mes cheveux quand je suis gênée, toujours à porter mes lunettes quand je lis, toujours à jouer avec ma baguette quand je m'ennuie, toujours à craindre de mes parents. Je suis toujours aussi gourmande, je suis toujours aussi fuyarde, j'ai toujours aussi peur des araignées et autres bestioles. Bref, je suis toujours la même.
Anecdotes

Citation :
Tu peux présenter cette partie comme tu le souhaites. Le mieux serait d'au moins faire deux anecdotes, des passages importants de l'histoire de ton personnage et/ou qui démontre un peu sa personnalité, son caractère, ses opinions, etc. Le tout doit faire un minimum de 15 lignes. Tu peux y mettre des images, des gifs, des vidéos, de la musique, c'est votre partie, laisses-toi aller !

Derrière l'écran

pseudonyme/prénom : MIDNIGHT.HEAVEN/Lou. ☍ âge : 21 ans. ☍ fréquence de connexion : régulière. ☍ célébrité : Cara Delevingne. ☍ double compte ? Non. ☍ crédits images : Ready to go. ☍ comment as-tu connu le forum ? J'aime Bazzart. ☍ tes premières impressions ? . ☍ code règlement : OK (émilie). ☍ un dernier mot ? : .


Dernière édition par M. Cassandra Rozendal le Ven 29 Juin - 18:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 19
credits : MONEY HONEY.
job : briseuse de sorts (stagiaire)


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:37

Première anecdote


Un cri déchirant me réveilla en sursaut. Ma tête bougeait dans tous les sens, à la recherche de la provenance du bruit, mais rien. Toutes les filles de mon dortoir étaient encore en train de dormir. Étais-je donc la seule à avoir entendu ce bruit? Devenais-je donc folle? Je me recouchais alors doucement. Mais à peine m'étais-je tournée sur mon côté gauche qu'un cri me fit sursauter une nouvelle fois. Non, cette fois-ci, c'était bien réel, je ne rêvais pas. Doucement, je me glissais hors de mon lit. Je frissonnais tandis que je posais mes pieds sur le sol froid. Rapidement, je mis mes chaussures, m'enroula dans ma robe de chambre et quittait silencieusement mon dortoir, baguette en main. La salle commune des serpentards était totalement silencieuse. Que devais-je donc faire? Retourner dans mon lit? Non, je savais que maintenant, je n'arriverai plus à retrouver le sommeil. Finalement, c'est en prenant mon courage à deux mains que je décidais de sortir.

Les cachots semblaient silencieux, mais je savais que ce n'était pas le cas. Non, j'avais entendu ces cris, j'étais encore sainte d'esprit, et absolument réveillée maintenant. « Lumos » Une petite lumière sortit de ma baguette, éclairant ainsi le couloir. Lentement, je m'y aventurais, retenant mon souffle et faisant le moins de bruit possible. 10 minutes, puis 20. Finalement, rien n'attira mon attention. Je soupirais alors, me disant qu'en fin de compte, j'avais sûrement rêvé. Et alors que j'allais faire marche arrière et retourner dormir, un petit gémissement provenant d'un cachot à ma droite attira mon attention. Je m'approchais alors, lentement, doucement, sur la pointe des pieds. En faisant le moins de bruit possible, j'ouvris la porte. C'est là que je le vis, ce jeune homme plus âgé que moi, enchaîné, le torse recouvert de coupure, du sang partout. « SECTUMSEMPRA » Je sursautais alors tandis que le garçon poussa à nouveau un cri. Du sang, toujours plus, venait souillé tout son corps. Je posais alors rapidement ma main devant ma bouche, empêchant un cri de sortir de ma bouche. « Avoue! Avoue que c'est toi qui est rentré dans mon bureau! DOLORIS » Mais il ne disait rien, il continuait de subir. Les larmes me montèrent alors aux yeux. Puis, en une petite minute de lucidité, nos regards se croisèrent. Je pris peur, je me suis reculée... Et j'ai fui. J'ai couru jusqu'à mon dortoir, j'ai sauté dans mon lit, et je me suis cachée. Cette nuit-là, j'ai pleuré. Cette nuit-là, j'ai compris à quel point le monde pouvait être horrible. Cette nuit-là, j'ai commencé à comprendre que parce qu'il était un sang-de-bourbe, il avait été puni. A 12 ans, ma vision du monde s'est mise à changer.


Deuxième anecdote


Insomnie. Je n'arrivais pas à fermer l'œil. Une heure, deux, puis trois. Je tournais dans mon lit, espérant que Morphée vienne me chercher. Mais non, mes yeux étaient toujours grands ouverts. Le silence régnait en maître dans le dortoir, brisé seulement par de légers ronflements d'une de mes camarades de chambre. Elle m'ennuyait. Et sur le coup, je n'avais qu'une envie, qu'elle s'endorme pour de bon et ne dérange plus personne, surtout pas moi. Je soupire. Je me retournais encore une fois, puis une deuxième et enfin finir sur le dos. Mes yeux scrutaient le plafond. Rien, il semblait propre, même pas une petite toile d'araignée. Je soupire encore une fois et finalement, je me relevais. J'en avais marre, je ne parvenais vraiment pas à trouver le sommeil. Mais peut-être qu'une promenade et de l'air frais arrangeront ce léger problème. Je me glissais alors hors de mon lit et en sentant le sol glacé sous mes pieds, je frissonnais. Rapidement, j'enfilais une robe de chambre en soie de couleur blanche, recouvrant toutes les parcelles de ma peau que ma nuisette laissait à l'air libre. Mes ballerines chaussées et ma baguette - l'amour de ma vie - en main, je sortais du dortoir à pas de loup. La salle commune des serpentards était vide de monde. Pas étonnant, l'horloge sonnait 1h du matin. Je soupirais encore une fois. J'allais avoir des rides... Et sans un regard de plus, je me faufilais en dehors de ma maison.

Seul le silence régnait dans les cachots. Je marchais doucement, lentement et le plus silencieusement possible. On ne sait jamais. Quoique, tout le monde doit déjà être en train de dormir, même les professeurs. Si jamais on m'attrapait, je ne risquerais pas cher de ma peau. À peine cette idée m'avait traversé l'esprit qu'un porte grinça non loin de moi. Je me figeais alors, mes sens aux aguets. Merde! Étais-je devenue médium? Ou étais-je tout simplement malchanceuse? J'optais pour la deuxième solution. Puis, une voix. Mon coeur battait à la chamade. Je déglutis alors et sans réfléchir, je me mis à courir. Je ne pensais plus à rien, si ce n'est que je devais fuir pour éviter une retenue. Ce serait mauvais dans mon dossier scolaire. Je courais à en perdre le souffle. Un point de côté. Je n'en tins pas compte, je continue. Une porte close. Merde, couloir sans issue. Je m'arrête et essaie de reprendre mon souffle. Je tends l'oreille. Des bruits de pas rapide se dirigeaient en ma direction. Plus qu'une seule solution. « Alohomora. » Un déclic se fit entendre et je m'engouffrais dans la pièce sombre. Le dos collé à la porte, une main sur ma bouche, je faisais tout pour rester silencieuse tandis que deux voix distinctes parvenaient à mes oreilles à travers la porte. Et voilà que j'étais coincée ici. Une minute, puis deux. J'avais l'impression qu'une éternité venait de passer avant d'entendre les pas s'éloigner de plus en plus de l'endroit où j'avais trouvé refuge. Et enfin, je me permis de respirer profondément et calmement.

La pièce ne contenait rien de plus qu'un coffre en son centre. Je détournais mes yeux rapidement sauf que mon regard se retrouvait à nouveau sur celui-ci. Je restais là, comme une idiote, à regarder cette grosse boîte qui semblait vieille comme le monde. Et finalement, ma curiosité piquée à vif, je me dirigeais vers l'objet et l'ouvrit à nouveau à l'aide d'Alohomora. Décidément, ce sortilège me servait vraiment ce soir. A peine s'était-il ouvert que je regrettais mon geste. Des flammes, partout, léchant les murs; sa chaleur me brûlait la peau alors qu'elle ne me touchait même pas. Je me sentis alors suffoquer. Je n'osais plus bouger, mes yeux fixés sur ce brasier dansant. Et je me mis à trembler de tout mon corps. Je reculais, effrayée, mais je sentis mon dos me brûler. Je me retournais. J'étais totalement encerclée. Et je me mis à crier à m'en casser la voix tandis que je me recroquevillais sur moi-même, accroupis, encerclée par les flammes. Ma baguette m'avait échappé des mains quand je me pris la tête dans celle-ci. J'avais peur... Je me voyais alors crier à l'aide, pleurer toutes les larmes de mon corps. Je me voyais à l'âge de 7 ans, au milieu de ces flammes, seule. C'est de là que vient ma peur du feu, un traumatisme d'enfance que rien ne pouvait m'empêcher d'oublier, même pas un sortilège d'oubli. Je n'étais qu'une petite fille et le magasin avait pris feu sans que je ne sache comment. Ma magie s'est réveillée ce jour-là. Je me voyais encore en train de crier, en train de supplier maman et papa de venir me chercher. J'avais peur, peur de mourir, peur d'avoir mal. Puis, tout à coup, plus rien. C'était comme ce jour-là, quand j'ai réussi à éteindre le feu par ma magie, ma première manifestation magique.

Je tremblais, mes épaules secouées de sanglots incontrôlables. Je n'entendais pas sa voix. Je suppliais toujours mes parents de venir me chercher, de venir me sauver. Puis, des bras m'encerclèrent et je me calmais directement. Un coup d'œil, des lèvres remuèrent. Je n'entendais plus. Et mes paupières se fermèrent. Je venais de perdre connaissance.


Troisième anecdote


Je ne voulais pas, tellement pas, mais je le devais, j'étais obligée... et c'était mon devoir. Je me regardais dans ce miroir. La fille qui s'y reflétait avait le visage complètement figé, les yeux froids et pourtant, Merlin savait à quel point elle souffrait. Sa robe bleu nuit faisait ressortir bleu et sa peau laiteuse. Ses longs cheveux bleu étaient remontés en un chignon défait. Elle était belle comme une poupée. Une poupée était vraiment le bon mot... Je n'étais qu'un bout de chiffon que tout le monde manipulait à son envie, sans prendre en considération ce que je voulais. Depuis toujours, c'était ainsi. Je vivais sans plus aucune attente. En réalité, puis-je même dire que je vis? Non, je ne fais rien, je me laisser manier comme un pantin au bout de tous ces fils qui m'empêchent de vivre comme je le souhaiterais. On m'appelle. Je me lève doucement et sans plus aucun regard, je sors de la pièce. Je descend les escaliers. Il est là. Je ne veux pas... Mes jambes me portent jusqu'à lui et c'est à son bras que nous entrons dans la salle de bal. Tous les sangs-purs de la haute société son présent. Il sourit, je me force à faire de même. Mes parents sont fiers, fiers d'avoir une fille aussi belle qu'une poupée. Lui aussi est fier, fier de pouvoir se pavaner avec la fille Rozendal comme future femme. Je le déteste. Je les déteste tous. Une heure, deux heures, trois heures. Enfin, tout ce faux semblant s'arrêtait. Je pensais pouvoir enfin me reposer mais ce qui m'attendais après ça était pire. Je suis remontée dans ma chambre et il est venu me rejoindre bien plus tard, quand tout le monde avait fermé les yeux. Il s'est approprié mon lit. Ses mains vinrent caresser mon corps, déchirer ma robe. Je ne voulais pas. J'ai fermé les yeux, priant Merlin que tout s'arrête. Mais il a continué. Je ne disais rien, je me laissais faire. Parce que je ne suis qu'une poupée... Ce soir-là, j'ai perdu mon innocence. Je le détestais... Je me détestais.


Dernière édition par M. Cassandra Rozendal le Ven 29 Juin - 18:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 15
credits : soon


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:38

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE WORLD IS IN OUR HANDS
avatar
messages : 739
credits : avatar ©cristalline / gif ©tumblr
adresse : 625, Foxcroft Street
job : auror


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:39


Cara t'est réservée pour 5 jours I love you
Bienvenue

_________________

I was looking for a breath of life. For a little touch of heavenly light. But all the choirs in my head say no. To get a dream of life again. A little vision of the sight at the end. But all the choirs in my head say no. But I would need one more touch. Another taste of heavenly rush. And I believe, I believe it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 61
credits : © (pseudo) | dripping alchemy (avatar) | tumblr (signature)
adresse : 625 foxcroft street.
job : intern and witch hunter.


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:40


    bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:42

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
IN THIS WORLD OF DREAMS I AM INDESTRUCTIBLE.
avatar
messages : 561
credits : cristalline ; caelins
adresse : 666 foxcroft street
job : historienne


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 15:44

Bienvenue parmi nous !

_________________


    how should he know the wily witch with sweet white face and raven hair who, through her art, bewitched his heart and held him there. FOR SHE IS QUEEN OF SHADOWLAND.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 19
credits : MONEY HONEY.
job : briseuse de sorts (stagiaire)


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 16:03

Merci à vous!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE WORLD IS IN OUR HANDS
avatar
messages : 739
credits : avatar ©cristalline / gif ©tumblr
adresse : 625, Foxcroft Street
job : auror


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 18:19


J'ai vraiment trop de peine pour Cassandra
En tout cas, très belle fiche, on cerne vraiment bien le personnage I love you

Je te valide ! N'oublies pas d'aller réserver ton avatar dans le bottin, voir les annexes (si ce n'est déjà fait) ainsi que de répertorier logement & emploi dans la partie gestion (: & n'oublie pas ; have fun !

_________________

I was looking for a breath of life. For a little touch of heavenly light. But all the choirs in my head say no. To get a dream of life again. A little vision of the sight at the end. But all the choirs in my head say no. But I would need one more touch. Another taste of heavenly rush. And I believe, I believe it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 19
credits : MONEY HONEY.
job : briseuse de sorts (stagiaire)


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   Ven 29 Juin - 18:28

Merci beaucoup :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cassandra►Live. Even if you wanna die, just live.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» probleme de messagerie
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €
» Napoleon: Total War Live - Streaming
» Invitation Xbox Live
» Live Hattrick saison 44
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURNING WITCHES :: 
time to take your responsabilities
 :: Show who you are. :: Welcome in town !
-