AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
messages : 7
credits : avatar : by red lips. signature/css : by peperland.
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : auror chargé de la protection du Premier Ministre moldu.


MessageSujet: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:18


loïskhôldarcy-river
citation citation citation citation
NOM : darcy-river.PRÉNOM(S) : loïs khôl. ☍ ÂGE : âgé de vingt-quatre ans . ☍ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : né à Londres le dix-neuf décembre mille neuf cent quatre-vingt huit. ☍ ORIGINES : purement anglaises. ☍ JOB/ÉTUDES : auror depuis trois ans, il a été assigné à la protection du Premier Ministre moldu, Mr William Templesmith, il y a de ça un an. . ☍ SITUATION : en couple depuis dix mois avec une moldue, Louve Moriarty. . BAGUETTE : baguette façonnée dans un bois de lierre contenant un poil de sphinx et mesurant trente-et-un centimètres. ☍ PATRONUS : un faucon. ☍ EPOUVANTARD: réponse. ☍ GROUPE: everything is magic.
Quelques Questions

Que représente Eaglesfield District pour vous ? Eaglesfield District, uc.
Comment avez vous réagit lorsque vous avez apprit que le Premier Ministre moldu a révélé l'existence de la communauté magique ? Comme tous les jours depuis que tu t'étais hissé dans l'échelle de la réussite en tant qu'auror, le soleil venait à peine de percer dans le ciel sombre que tu étais déjà à ton bureau, plongé consciencieusement dans les affaires dont tu étais chargé et faisant fi du brouhaha naissant qui enveloppait l'étage. Soudainement, ton chef débarqua en trombe et déclara d'un ton outré que votre ministre avait décidé de révéler votre existence au monde moldu. Des voix s'élevèrent aussitôt tandis que tu relevais la tête derechef, scrutant le visage de tes collègues. Cette annonce te fit plissé le front, perplexe. Certes à tes yeux il était venu le temps de changer le monde, mais était-ce vraiment une bonne idée que de le révolutionner du tout au tout ? Tu te mis à redouter la réaction de tes pairs, de ceux qui prônaient depuis toujours la supériorité de leur race. Et puis, le monde sorcier était si ancré dans des traditions archaïques, comment pourrait-il accepter de devoir cohabiter avec un peuple dénué de pouvoirs magiques ? Un regard vers ton chef et tu compris que les temps à venir seraient sombres, très sombres. Tu préféras reporter ton attention sur tes dossiers, de cette manière, tu pouvais méditer sans être pris à part par tes collègues et par leurs virulentes réactions.
L'Organisation découvre que vous êtes un sorcier, que faites-vous ? T'être engagé en tant qu'auror a son lot de dangers et de risques, tu en est conscient. Tu sais que ta vie est en permanence remise en jeu, jours après jours, que tu n'es pas invincible, que la mort te guète tapie dans sa ruse. Pourtant, tu affirmes ne pas la redouter, pourquoi aurais-tu choisi d'être auror sinon ? La mort est une compagne silencieuse dont la présence t'es devenue habituelle. Et elle a redoublé sa menace depuis l'an passé, depuis que le monde, sorcier et moldu, est en ébullition, depuis que tu es chargé de protéger le Premier Ministre moldu contre certains de tes pairs, paradoxalement. Et si un jour, il venait que tu sois percé à jour par l'un des membres de l'Organisation, tu mettrais tout en œuvre pour protéger avant tout ta famille quitte à aller contre tes propres valeurs.
Quelles sont vos habitudes, vos manies ? Ont-elles changé suite à l'annonce ? Depuis ton entrée à Poudlard, tu te fais appeler par ton nom de famille et non par ton prénom, seule ta famille fait exception à la règle. Famille qui a tendance à considérer d'un œil plutôt moqueur ce changement, presque, d'identité. A ce jour, tu n'aimes plus réellement qu'on t'appelle Loïs. C'est Darcy, point barre. Ta famille, bien que de sang pur, est une famille qui ne se veut ni traditionnelle, ni archaïque, elle se détache de bien des façons de toutes ces familles pour qui le sang et la noblesse font légions. La tienne est modeste, simple et non conventionnelle. Tes parents t'ont élevé dans le respect des autres, qu'ils soient dotés de pouvoirs ou non. Mais, valeurs qui peuvent s'y opposer, ils t'ont également inculqué loyauté et patriotisme, le monde magique est ton monde, ta patrie, ta famille. Valeurs qui sont notamment exacerbées du côté de ta famille paternelle qui, au contraire, de tes parents, s'aligne dans l'idéologie de la supériorité des sorciers. Ton père est un petit libraire dans le Londres sorcier et ta mère, femme au foyer, de ce fait, tu as toujours été élevé entouré des tiens, choyé et aimé. La famille est donc à tes yeux une priorité absolue que tu feras toujours passer avant tout. Tu es notamment très proche de ta petite sœur, d'un an ta cadette, que tu as toujours considéré comme ton âme sœur, l'autre partie de toi, celle qui te complète, te tempère. Ce qui n'est pas le cas avec ton aîné avec qui tu ne partages que compétition et désir de surpasser l'autre. Pourtant, il fut un temps où l'image de ce frère était grandie, sur-valorisée, il était ton modèle, celui que tu adulais, mais il a vieilli, et toi aussi. Vous n'êtes plus sur la même longueur d'onde, et cela te désole même si tu ne te l'avoues pas. Les prémices de cette séparation remontent à Poudlard. Lui à Serpentard, toi à Gryffondor. Vous étiez différents, très différents, aux antipodes de l'un de l'autre. Qui plus est, il a développé une admiration incompréhensible à tes yeux envers votre famille paternelle. Anciennement préfet quand tu étais en septième année et poursuiveur entre ta quatrième et dernière année Depuis qu'un auror a sauvé ta vie lors de la Grande Guerre, tu as mis la tienne au service de ta patrie et de la protection de celles tes autres. Tu pourrais mourir pour une cause qui t'es chère. Tu ne supportes ni la violence gratuite ni les guerres Tu as toujours excellé en Défense contre les Forces du Mal et en Sortilèges. Encore aujourd'hui, grâce à ce don de la nature, tu es respecté pour tes qualités d'auror, et on te reconnait notamment un sang froid inébranlable dont tu sais faire preuve. Bourreau de travail, ta vie sociale n'est pas des plus palpitantes. Partant tôt, rentrant tard, tu ne t'accordes que peu de temps de repos. Cependant, depuis l'annonce du Ministre de la Magie, tu essayes de moins négliger ta famille, de passer voir tes parents et ta sœur pour voir si tout va bien. Depuis que tu t'es fais avoir comme un novice par Louve lors de votre première rencontre, tu es davantage sur tes gardes quand tu es en présence de moldus, notamment tu gardes désormais ta baguette dans la doublure de ta veste tu as toujours été intrigué par le monde moldu et bien que tu te sois peu à peu habitué avec leur technologie, leur mode de vie, la plupart du temps, tu préfères éviter d'utiliser les objets moldus uc
Anecdotes

Citation :

Citation :
« Allez ma chérie, un dernier effort ! » criait-il une énième fois tout en lui tenant fermement la main comme s’il essayait de soulager ses peines et d’accélérer le processus qui ne devait, à la base, ne pas être aussi long. La rouquine suffoquait entre deux respirations, les poussées étaient davantage douloureuses et la panique tentait de s'emparer d'elle au moindre instant. Mais le regard rempli d'amour qui lui jetait son époux semblait être le manque de force qui lui manquait alors et de ce fait, elle respira de nouveau une bonne bouffée d'air et poussa comme jamais, comme si sa vie était en jeu. Ses traits se durcirent, ses poings menus se serrèrent entre les mains de son époux et tout son corps se mit à se cambrer, transi en même temps de douleur et de puissance. Elle poussa, elle poussa si longuement qu'elle avait l'impression de laisser derrière elle toute son énergie, elle ne pensait plus à rien sauf à une chose, la chose qui lui semblait la plus importante, plus importante même que sa propre vie. Elle ne devait pas capituler face à dame nature, c'était son devoir que de remporter cette guerre acharnée et elle savait que cette victoire n'était qu'à sa seule portée. Elle cria. Pourtant, elle s'était promise de rester fière et de ne pas se laisser aller à ce genre de bestialité mais elle en avait besoin, ce corps entier réclamait ce déferlement afin de s'armer de toutes les forces possibles. Cet instant parut être une éternité, elle ne savait même plus où elle en était, ni si son époux lui tenait toujours la main. Tout n'était plus que brume, comme si on lui avait jeté un voile sur la tête, elle n'entendait plus, elle ne voyait plus. Et tout à coup, elle sentit une chaleur immense lui caresser la poitrine. « C'est un garçon Méluzine ! » Son monde s'éclaircit derechef et un magnifique sourire s'étira sur ses lèvres desséchées. Elle baissa les yeux et un petit être fragile était là, en train de gigoter légèrement en poussant son premier cri. Émue, la jeune mère resta quelques secondes dans un mutisme total, les yeux figés sur son fils. « Tout le portrait de son père ce petit gaillard » Son époux semblait lui aussi submergé par l'émotion, et le Cliff plaisantin semblait n'être plus à ce moment-là. Méluzine caressa d'une main le frêle visage de son fils tandis qu'une ultime larme coulait le long de sa joue. « Bienvenue parmi nous.. » « Loïs Khôl » rajouta Cliff sous le hochement de tête de sa femme qui répéta le prénom donné à son second fils. Cliff déposa un baiser sur les lèvres de sa femme tandis qu'un petit garçon âgé de trois ans semblait oser passer la tête dans l'encadrement de la porte ce que ne manqua pas de remarquer Méluzine. « Viens Hunter, j'ai quelqu'un à te présenter. » Le petit avança vers ses parents prudemment, il lança un : "petit frère ?" et tous deux acquiescèrent de la tête avec un grand sourire. Il prit place au côté de sa mère tout en contemplant curieusement le bébé. Il regarda successivement sa mère puis son père et lâcha naïvement : "Tout moche". Ils éclatèrent de rire simultanément tandis que Cliff ébouriffa la chevelure de jais de son garçon. « On se la fait à pile ou face pour les faire-part ? » Son mari n'avait pas tardé à retrouver son légendaire sens de l'humour qui l'avait tant fait craquer à l'époque ; mais il n'avait pas tort, annoncer la naissance de Loïs risquait de leur prendre un sacré temps puisqu'il fallait envoyer une lettre à chacun des membres de sa famille à elle, plus les quelques-uns du côté de Cliff avec qui il a gardé contact et évidemment prévenir les meilleurs amis de son homme, mais de ce côté-là, elle ne se faisait pas de souci, tous deux ne tarderont sûrement pas à arriver dans les heures qui viennent pour fêter dignement la naissance du second Darcy-River. Enfin, nous dirons que c'est juste le prétexte de cette fois-ci pour faire la fête tout court entre eux !

Citation :
Le mois d'octobre vient de s'établir sur les contrées anglaises, la température frôle à peine le six degré et le vent souffle en rafale sur le paysage endormi de la lande anglaise. Tu es es alors âgé de huit ans. On dit du petit garçon que tu es que tu es une enfant plutôt éveillé pour ton âge, respirant la joie de vivre et, de surcroît, la communiquant très facilement à ton entourage. Entourage qui ne manque pas de te donner un amour incommensurable dans la mesure où la famille de ta mère sont connus pour prôner de belles valeurs familiales, tu es donc choyé à chaque visite de tes oncles et tantes, tout comme ta sœur et ton frère évidemment, mais tu semble être comme en communion avec eux, les considérant tous comme des parents adoptifs en plus des tiens tandis que Hunter est davantage plus proche de la famille de votre père. Énième contraste entre toi et lui. Peut-être parce que tu a toujours refusé de dénigrer les moldus devant eux... Quoiqu'il en soit, en plus de ta famille donc, tu es entouré également des meilleurs amis de ton père que tu adores littéralement, tant que tu les considère tout naturellement comme ta famille, ta plus précieuse famille. Ce "cocon familial" installé depuis ta naissance est très important pour toi, tu n'aimes pas la solitude. Bref. Nous sommes donc en Octobre et plus précisément vers vingt heures, ta petite famille venait de terminer de souper et ta sœur et toi êtes remontés rapidement dans votre chambre que vous partagés depuis sa naissance, soit juste un an après la tienne. A cette époque déjà, vous étiez inséparables, vous ne faisiez jamais rien l'une sans l'autre, pourtant, on décelait déjà deux personnalités opposées. Mais vous étiez avant tout des enfants insouciants et en perpétuelle quête d'aventures au delà des plaines et des champs qui bordaient la maison. Votre désir d'évasion, de communion et de conquêtes de terres inconnues était plus fort que tout pour les deux enfants que vous étiez. Deux petits enfants qui ne formaient qu'un. Unis à jamais, une seule et unique âme. « Hé Lili, tu sais que ce soir y'a une pluie d'étoiles filantes ? C'est papa qui en parlait à maman tout à l'heure » La jeune Galicïa que tu surnommas Lili dès que tu sus aligné deux mots, tourna la tête derechef, les yeux brillants. « Pour de vrai ? J'aurai bien aimé voir, mais demain on doit partir tôt, maman voudra jamais ! » Elle se laissa tomber à la renverse sur son lit tandis que tu t'assis à ses côtés et fit mine de réfléchir comme les grands. Au contraire de ta sœur, tu faisais déjà preuve d'une grande ingéniosité quand il était question de ravir celle que tu considérais comme ton double. Tu te levas prestement et t'élanças vers la grande fenêtre. « Viens ! » Tu relevas le loquet et l'ouvrit en grand tandis que tu l'enjambas aussitôt et te pencha légèrement en avant afin de prendre prise sur l'imposant chêne qui trônait dans le jardin à même pas un mètre de votre fenêtre. Tu étais adroit, et grimper aux arbres était devenu une habitude chez toi. La petite aux boucles rousses, héritage qu'elle avait reçue de votre mère, et aux joues roses était terrifiée tandis qu'elle t'observait prendre place sur une grosse branche. « Hmm.. Non, c'est bon ! Vas-y-toi ! J'dois.. J'dois m'entraîner à faire le sort que papa m'a appris » Tu arquas un sourcil sachant pertinemment que ta sœur maîtrisait à merveille ledit sort. D'une voix douce, tu tentas donc de la rassurer en lui affirmant qu'elle en était tout à fait capable. Tu la vis secouer la tête. Alors, toujours un sourire accroché à tes lèvres, tu ne reculas pas devant la peur de Galicïa. Tu te relevas, remontas au niveau de la fenêtre et tendis la main vers ta sœur. Vos regards bleus-gris se croisèrent durant quelques secondes qui semblèrent durer une éternité et c'est comme si toute inquiétude, tout doute, toute anxiété, tout maux, s'était évaporé dans la brume de l'horizon. « Tu peux y arriver ! » lui dis-tu de nouveau. Et elle t'attrapa la main fermement et se laissa guider tandis que tu prenais soin à la sécurité de ta sœur avant la tienne. [...] Alors couchés dans l'herbe humide, tu t'amusais à faire pousser de petites fleurs aux reflets bleutés qui dansaient au rythme du vent sous son regard ébahi et admiratif tandis que vos éclats de rires résonnaient au loin. Et puis, des étoiles filantes commencèrent à fuser dans le ciel étoilé, vous sembliez fascinés par le spectacle qui s'offrait à vous, vous ne pouviez détacher votre regard de ces lumières fugaces comme si cet instant était le plus précieux de votre vie. Et tout naturellement, Galicïa attrapa ta main et vous restèrent ainsi, main dans la main, le temps de quelques minutes.

Citation :
Tes pas sont incertains comme si l’infime petit alizé, le moindre courant d’air pouvait te faire tanguer, tu as l’impression d’étouffer dans ta cape de jais, pourtant tu n’as pas chaud. Ce jour que tu avais tant attendu, tant rêvé, tant fantasmé, tant adulé par rapport au récit épique qu’Hunter t’avais conté lors de son premier retour à la maison. Tu l’avais envié durant trois longues années, trépignant de le voir passer le seuil de la porte et insistant pour qu’il te raconte tout, du début à la fin. Au regard de tes enfantins yeux, Poudlard c’était le saint graal, l’apogée de ton existence, la concrétisation de tes fous rêves les plus refoulés. Il y a de ça quelques mois tu buvais encore à te noyer les histoires farfelues de ton frère qui eut toujours le don de te passionner outre mesure. Tu étais innocent, naïf, tu aimais te bercer de contes héroïques où chevaucher un hypogriffe deviendrait pour toi la plus folle des aventures. Ta traversée des contraintes anglaises dans le Poudlard Express fut telle une odyssée fantastique pour le garçon fantasque que tu étais. Tu avais passé le chemin comme attiré par les paysages montagneux qui s’imposaient à toi de toute leur grandeur. Bien sûre, tu sentais qu’il manquait une part de ton âme lors de ce grand moment, l’absence de Galicïa te frappait mais tu savais qu’à travers tes yeux, à ton retour, cela serait comme si elle avait vécu elle-même. Et puis, elle te rejoindra l’année suivante, ce n’était que partie remise. […] Frappé par la beauté mystique de la Grande Salle qui affichait un ciel étoilé au-dessus de ta tête, tu avais à peine entendu ton nom qu’on appelait. « Darcy-River Loïs » Ce ne fut que quelques instants fugaces après que tu relevas la tête, réveillé. Tu marchais, cherchant du regard ton frère aîné qui siégeait parmi les verts et argents. Sans résultat. Tu commençais à t’affoler, tes mains tremblées légèrement, son soutien t’étais alors, à l’époque, encore important. Tu jetas un coup d’œil furtif vers sa table, espérant croiser son regard. Mais entre temps, tu approchais de l’ultime instant, de la fameuse rencontre avec le Choixpeau. Trop tard. A peine eus-tu le temps de ralentir la cadence de tes pas, que tu t’étais assis sur le petit tabouret, posé face à l’assistance. Les regards te fixaient comme jamais cela ne t’étais arrivé. Pourtant, ils ne te gênaient pas, ces regards inquisiteurs, tant que l’un d’entre eux était celui de Hunter. On te posa le Choixpeau sur la tête. Tu avais l’impression que ce vieux chapeau était le couperet pendu au dessus de ton existence, Qu’à partir de ce moment-là, quoique tu fasses, aussi libre que ta condition d’homme le permet, tu seras déterminé pour le restant de ta vie à être l’homme qu’il aura décidé que tu seras. Tu aspiras une bonne bouffée d’air et fixa un point droit devant toi, faisant fi du reste du monde. Enfin presque. Tu l’entendais réfléchir, comme si sa voix résonnait seulement dans ta tête. Cet instant sembla être une éternité mais aussitôt il s’écria : « GRYFFONDOR ! » Gryffondor. La maison de ta mère. Tu te relevas derechef et rejoignit ta nouvelle famille, sous le regard invisible de ton frère.

Citation :
Le château allait être assiégé par l’armée de Voldemort, les cris des plus jeunes te résonnaient dans la tête en permanence, l’inquiétude d’une menace inévitable, d’un chaos à venir, planait sur la Grande Salle. Tu avais, tout comme chaque être humain présent, entendu la voix sifflante du mage noir dans ta tête qui vous annoncez que le combat serait acharné tant que Harry Potter ne se rendra pas. On déclara derechef que les plus jeunes devaient partir, immédiatement. Tu te fis emporter dans le flot d'enfants qui se déversa soudainement, oui car vous n'étiez encore que des enfants, d'innocents enfants qu'on menaçaient d'anéantir. Une nouvelle fois, tu n'allais pas devoir compter sur l'arrivée de ton aîné qui aurait pu te rassurer, faire en sorte qu'il te sache en sécurité. Non. Il n'y avait que toi et seulement toi qui avait ta vie entre tes mains. Le chaos était total, les étudiants couraient, criaient, pleuraient les préfets étaient surchargés, le brouhaha intenable. De ce fait, tu restas des dizaines de minutes, figé sur tes pieds, à contempler la fin de Poudlard, sans même qu'on te prête attention. Tu avais été séparé de tes amis, les visages se floutaient à mesure que le temps s'écoulait. Et puis, tu entendis une bride d'instructions. Il fallait monter. Mais à quel étage ? La fin de la consigne s'était perdue, comme écrasée sous le poid d'une masse considérable de sorciers qui foulaient le sol. Tu montas les marches, une par une, te frayant un chemin avec difficulté. Tu crus apercevoir un gryffondor de ton année te faire signe, mais de nouveau, tu te fis emporter loin de lui. Tu étouffais, et dans un élan d'effort, tu parvins à te détacher de la foule. Tu décidas de te poser quelques instants contre un mur, observant à travers une fenêtre qui donnait sur la cour les préparatifs. Tu distinguais mal les silhouettes mais tu regardas, admiratif, l'installation d'une protection monumentale encerclant le domaine, dans le ciel. Tu t'étais assis, les bras repliés sur tes genoux, le menton posé entre tes mains. Tu étais subjugué par tant de magie. Soudainement, les cris s'estompèrent, ce qui ne t'avais alors pas alarmé, te ramenas brutalement à la réalité. Combien de temps étais-tu resté assis là ? Tu te relevas, scrutant le couloir de gauche puis de droite. Personne. Tu pressas le pas, cherchant un adulte, quelqu'un pour t'amener là où il fallait. La panique t'envahit progressivement, toi qui pensait n'avoir fait qu'une pause de quelques minutes, tu te rendis compte que l'évacuation s'était finalement faite, il n'y avait plus que les membres de l'ordre du phénix et les quelques étudiants qui étaient restés pour combattre. Combattre. Tu n'avais pas vraiment pris ce facteur en compte. Ce n'était plus un jeu ou une histoire d'aventure, c'était la réalité, d'ici peu, deux camps s'affronteront avec acharnement, des vies se feront enlevées, et toi, tu étais planté là, sur le champs de bataille. Instinctivement, tu tâtas la poche droite de ta cape pour sentir le frêle bâton de bois. Comme si tu allais te battre toi aussi. Tu étais encore qu'un enfant, un enfant chétif, loin d'être un sorcier accompli, même si tu étais un bon élève. De la théorie à la pratique, il y a quand même un certain écart. Les cris qui retentirent au loin te firent sursauter, baguette en main, tu te mit à courir. A courir comme jamais tu n'avais couru. Tout se bouscula dans ta tête, tu pensais à ta famille, à ta sœur à l'abri dans votre maison, à ton frère qui, tu l'espérais, était déjà loin, à ces gens, dehors, qui se battaient pour rétablir la paix et détruire Voldemort. Quitte à en perdre la vie. Tu secouas la tête. "Cours, cours, cours" te répétais-tu sans cesse. Tu étais épuisé, mais tu courais, toujours, et encore. Et soudainement, ta course affolée se stoppa net. Face à toi, une silhouette imposante se dressa tout de noir vêtue. Ton souffle saccadé devint inexistant. Tes mains tremblaient, crispées sur ta baguette, tu ne pouvais détacher ton regard de l'homme. "Cours, enfuis-toi!" te criais-tu, mais tes membres ne réagissaient pas. Dans un geste de pur folie, tu levas ta baguette devant toi. Mais aucun sort de défense ne te venait à l'esprit. Tu étais perdu. Tu allais mourir, disparaître, dans une guerre qui n'était pas la tienne, dans laquelle tu n'aurais jamais du te trouver. Tu relevas la tête derechef. Si ton heure était venue, bien tu te devais de l'accepter, mais tu voulais disparaître en restant digne, la tête haute. Tu pointas ta baguette vers le mangemort, commenças à formuler un expelliarmus, seul sort qui apparu dans ton esprit et brutalement deux voix graves s'affrontèrent et un éclair fusa. Tu fermas les yeux un instant avant de les ré-ouvrir et de découvrir le corps sans vie du mangemort, étalé au sol. Une main se posa sur ton épaule, tu relevas les yeux et un homme esquissa un sourire réconfortant. Il t'assura qu'il allait te mettre en sécurité, il t'ordonna gentiment mais fermement de rester près de lui et que s'il y avait un danger, tu devras garder ton calme et le prévenir. Il se mit à courir, main alerte sur sa baguette, tu l'imitas. Il foudroya deux autres mangemorts sous ton regard terrorisé avant d'arriver au point d'évacuation. Il te laissa en t'assurant que tout allait bien se passer, et il te posa, de nouveau, une main sur ton épaule, en te félicitant d'avoir été brave et courageux. Un éclair fusa non loin de vous et il exigea que tu partes immédiatement te mettre en sécurité. Tu lui adressas un dernier regard avant de partir.

Citation :
anecdote avec aliénor.

Citation :
anecdote avec louve.

Derrière l'écran

pseudonyme/prénom : anaïs, baby . ☍ âge : tout proche de la majorité, héhé. ☍ fréquence de connexion : VACANCIA so, tous les jours. ☍ célébrité : l'orgasmique et bandant, jamie dornan *cri hystérique*. ☍ double compte ? nop. ☍ crédits images : tumblr. ☍ comment as-tu connu le forum ? sur bazzart (a). ☍ tes premières impressions ? (waah, je sais plus moi, ça fait déjà belles lurettes que je l'ai découvert, héhé) IL EST JUSTE MAAAAAGIFIQUE *o* le css est fabuleux, le header c'est d'la bombe, le contexte une tuerie et j'en passe (a). ☍ code règlement : OK (émilie). ☍ un dernier mot ? : réponse.
Citation :


Dernière édition par Loïs Darcy-River le Lun 2 Juil - 12:55, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 7
credits : avatar : by red lips. signature/css : by peperland.
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : auror chargé de la protection du Premier Ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:18

ploush uno (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE WORLD IS IN OUR HANDS
avatar
messages : 739
credits : avatar ©cristalline / gif ©tumblr
adresse : 625, Foxcroft Street
job : auror


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:20


Jamiiiiie I love you Il est à toi pour 5 jours
Merci pour les compliments & bienvenue

_________________

I was looking for a breath of life. For a little touch of heavenly light. But all the choirs in my head say no. To get a dream of life again. A little vision of the sight at the end. But all the choirs in my head say no. But I would need one more touch. Another taste of heavenly rush. And I believe, I believe it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:20

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Excellent choix de PV
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 7
credits : avatar : by red lips. signature/css : by peperland.
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : auror chargé de la protection du Premier Ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:22

    Roh, Emma Je suis radicalement amoureuse d'elle avec ses cheveux courts (a)
    Merci beaucoup
    Merci lukaël (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IN THIS WORLD OF DREAMS I AM INDESTRUCTIBLE.
avatar
messages : 561
credits : cristalline ; caelins
adresse : 666 foxcroft street
job : historienne


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:24

Jamiiie I love you
Un lien s'impose (aa)

Bienvenue !

_________________


    how should he know the wily witch with sweet white face and raven hair who, through her art, bewitched his heart and held him there. FOR SHE IS QUEEN OF SHADOWLAND.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 7
credits : avatar : by red lips. signature/css : by peperland.
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : auror chargé de la protection du Premier Ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:37

    kaaaaatie épouse-moi direct là (a)
    mais carrément, c'est obligé (a)
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IN THIS WORLD OF DREAMS I AM INDESTRUCTIBLE.
avatar
messages : 561
credits : cristalline ; caelins
adresse : 666 foxcroft street
job : historienne


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 9:43

on fait des bébés quand tu veux
HAN. Je n'ai jamais réussi à trouver ce ship !! I love you magnifique.

_________________


    how should he know the wily witch with sweet white face and raven hair who, through her art, bewitched his heart and held him there. FOR SHE IS QUEEN OF SHADOWLAND.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 279
credits : enjoy.
adresse : 861 foxcroft street.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 10:09

Très bon choix d'avatar. Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ! I love you

_________________

    ▽ the cycle repeated as explosions broke in the sky. « J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. J’ai merdé sur toute la ligne je l’admets, t’imagines pas comme je regrette. Je t’aime, t’es tout ce que j’ai au monde... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 7
credits : avatar : by red lips. signature/css : by peperland.
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : auror chargé de la protection du Premier Ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 10:56

    Aliénor Devlin a écrit:
    on fait des bébés quand tu veux
    HAN. Je n'ai jamais réussi à trouver ce ship !! I love you magnifique.
    Viens là ma poule, on va s'trouver un coin sombre
    T'as vu ça ? *o* Et j'en ai encore quelques uns au chaud dans mes dossiers (a)

    Merci Brooklyn Oh, la fille de Mr Templesmith Va nous falloir un lien étant donné que Darcy protège ton papa, héhé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 61
credits : © (pseudo) | dripping alchemy (avatar) | tumblr (signature)
adresse : 625 foxcroft street.
job : intern and witch hunter.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 10:57


    bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 7
credits : avatar : by red lips. signature/css : by peperland.
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : auror chargé de la protection du Premier Ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 11:01

    J'adore ton prénom (a)
    MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAVE THE LAST DANCE FOR ME
avatar
messages : 179
credits : cristalline (avatar) - tumblr + peperland (signature)
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : agente du service de sécurité rapprochée du premier ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 11:39

    Ah voilà je savais que j'aurais du mettre mon réveil

    Hé Ali il est chasse gardée le monsieur Bon sinon t'es seks, t'es seks, t'es seks et on va aller faire plein de bébés ensemble Aw en plus je viens de voir que tu écris à la deuxième personne, j'adore les rp à cette personne hâte de lire ta fiche



    edit → Bienvenue

_________________
I NEVER STOP FALLING FOR YOU.
l'amour est une catastrophe magnifique: savoir que l'on fonce dans le mur et accélérer quand même ; courir à sa perte, le sourire aux lèvres ; attendre avec curiosité le moment ou cela va foirer. l'amour est la seule déception programmée, le seul malheur prévisible dont on redemande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IN THIS WORLD OF DREAMS I AM INDESTRUCTIBLE.
avatar
messages : 561
credits : cristalline ; caelins
adresse : 666 foxcroft street
job : historienne


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 12:21

Loïs Darcy-River a écrit:
    Aliénor Devlin a écrit:
    on fait des bébés quand tu veux
    HAN. Je n'ai jamais réussi à trouver ce ship !! I love you magnifique.
    Viens là ma poule, on va s'trouver un coin sombre
    T'as vu ça ? *o* Et j'en ai encore quelques uns au chaud dans mes dossiers (a)

    Merci Brooklyn Oh, la fille de Mr Templesmith Va nous falloir un lien étant donné que Darcy protège ton papa, héhé.
J'arrive
RAH faut que tu me les envoies I love you et que tu me dises comment tu les trouvent (aa)

Oh mais Loulou, partage (aa)

_________________


    how should he know the wily witch with sweet white face and raven hair who, through her art, bewitched his heart and held him there. FOR SHE IS QUEEN OF SHADOWLAND.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAVE THE LAST DANCE FOR ME
avatar
messages : 179
credits : cristalline (avatar) - tumblr + peperland (signature)
adresse : 224 wolfland road, londres.
job : agente du service de sécurité rapprochée du premier ministre moldu.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Ven 29 Juin - 13:30

    Pas de problème si t'es d'accord pour partager ton Jason quand il arrivera

_________________
I NEVER STOP FALLING FOR YOU.
l'amour est une catastrophe magnifique: savoir que l'on fonce dans le mur et accélérer quand même ; courir à sa perte, le sourire aux lèvres ; attendre avec curiosité le moment ou cela va foirer. l'amour est la seule déception programmée, le seul malheur prévisible dont on redemande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¬ I'M A SHOOTING STAR LEAPING THROUGH THE SKIES

avatar
messages : 117
credits : redtiebluejeans (avatar) the killers (signature) -beaconhills (signature) evildestielshipper (signature)
job : apprenti expert en anthropologie judiciaire à l'institut washington de londres.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Sam 30 Juin - 9:28

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE WORLD IS IN OUR HANDS
avatar
messages : 739
credits : avatar ©cristalline / gif ©tumblr
adresse : 625, Foxcroft Street
job : auror


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Mer 4 Juil - 9:47


Le délai de réservation a expiré.
N'hésites pas à nous demander un délai supplémentaire pour finir ta fiche.

_________________

I was looking for a breath of life. For a little touch of heavenly light. But all the choirs in my head say no. To get a dream of life again. A little vision of the sight at the end. But all the choirs in my head say no. But I would need one more touch. Another taste of heavenly rush. And I believe, I believe it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 69
credits : Bazzart & Tumblr ♥
adresse : 246, foxcroft street.
job : policière d'élite à la brigade du ministère.


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   Jeu 5 Juil - 15:22

DORNAN
Bienvenuue ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.   

Revenir en haut Aller en bas
 

DARCY ✝ no dawn, no day, i'm always in this twilight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rendez-vous pour une bataille [Dawn of War]
» Dawn of War, joueur débutant recherche conseils?
» Dawn of War 2
» Team GiF pour Dawn of War 2 : Retribution.
» Dawn Of War Dark Crusade | A lire si vous voulez y rejouer
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BURNING WITCHES :: 
time to take your responsabilities
 :: Show who you are.
-